A l’issue du contrôle que la Cour des comptes a effectué sur le Conseil de l’Ordre, un certain nombre de recommandations concernent le conseil national.

Parmi celles-ci l’une vise à « revoir sans ambiguïté les spécificités qu’un MK est autorisé à faire figurer sur sa plaque et à en informer clairement l’ensemble des masseurs-kinésithérapeutes, ainsi que les CDO et CRO, de l’évolution de la position du Conseil national.  »

  1. A l’origine le conseil  national a édicté lors de la séance plénière des 18 et 19 mars 2010 une liste de spécificités pouvant être indiquées sur la plaque supplémentaire apposée sur la façade d’un cabinet:

Balnéothérapie
– Drainage lymphatique
– Ergonomie
– Kinésithérapie du sport
– Posturologie
– Rééducation cardio vasculaire
– Rééducation de la déglutition
– Périnéologie ou rééducation périnéo sphinctérienne
– Rééducation vestibulaire
– Rééducation maxillo faciale
– Soins de bien être
– Soins palliatifs
– Rééducation respiratoire
– Rééducation gérontologique
– Douleur
– Sophrologie

– Relaxations

 

Cette liste a été abrogée par le conseil national lors de sa séance plénière des 17 et 18 décembre 2015.

  1. Par la suite le conseil national a rendu un avis en juin 2012 sur les diplômes, titres et spécificités. Cet avis a évolué le 25 juin 2015 puis le 22 mars 2017.

Vous pouvez consulter la dernière version sur ce lien http://www.ordremk.fr/wp-content/uploads/2017/05/AVIS-CNO-n2017-01.pdf

Il ressort de cet avis qu’il n’existe aucune obligation de déclarer ses spécificités mais qu’il n’est pas possible pour un kinésithérapeute de communiquer sur une spécificité d’exercice sans y être autorisé par son conseil départemental.

Le conseil départemental est donc seul habilité à autoriser l’utilisation d’une spécificité par un professionnel, et pour uniformiser les pratiques sur le territoire national le conseil national a rendu dans son avis les principes qu’il considère nécessaires de voir appliqués dans cette reconnaissance.

 

  1. Deux principes dans la reconnaissance d’une spécificité:

–  premier principe, depuis 2012 il  ne s’agit plus en la matière d’un engagement unilatéral du professionnel, mais d’un engagement ET d’une reconnaissance par l’ordre et il semble que nous n’avons pas suffisamment communiqué sur cette règle de reconnaissance des spécificités.

– second principe,  pour faire reconnaitre une spécificité le kinésithérapeute doit justifier devant le conseil départemental au moins d’une formation complémentaire au diplôme d’Etat ou d’une validation de son expérience.

  1. Formations reconnues permettant de développer une spécificité:

– les diplômes universitaires ou inter-universitaires reconnus pas le conseil national dont vous trouverez la liste sur ce lien  http://www.ordremk.fr/wp-content/uploads/2017/05/diplomes-valides-par-le-cno-mis-a-jour-22-08-2018.pdf . Cette liste est mise à jour régulièrement. Pour faire reconnaitre un diplôme universitaire son titulaire doit adresser son dossier au conseil national.

– les formations délivrées par un organisme de formation signataire avec le conseil national de la charte des organismes de formation continue. Vous trouvez à la suite le lien vers la liste des organismes des formation continue signataires avec le CNO de la charte avec les thèmes de formation qui ouvrent droit à une spécificité: http://www.ordremk.fr/je-suis-kinesitherapeute/formation/charte-de-lordre-relative-aux-organismes-de-formation/

  1. Procédure visant à faire valider son expérience: le professionnel pourra se rapprocher d’un des organismes ayant signé la charte avec le conseil national et proposant une formation dont le thème correspond à l’expérience acquise. L’organisme pourra attester de l’expérience acquise. Cette attestation permettra ainsi au professionnel de faire reconnaitre sa spécificité.

Vous trouverez les liens vers l’avis, la liste de DU et DIU, et la liste des organismes signataires de la charte ci-après.

http://www.ordremk.fr/ordre/nos-missions/les-avis/

http://www.ordremk.fr/wp-content/uploads/2017/05/diplomes-valides-par-le-cno-mis-a-jour-22-08-2018.pdf

http://www.ordremk.fr/je-suis-kinesitherapeute/formation/charte-de-lordre-relative-aux-organismes-de-formation/